Stratégie commerciale5 enseignements clés partagés par ceux qui se sont aventurés dans le cloud

Executive Summary

L'erreur est humaine, mais en matière de migration vers le cloud, vous pouvez éviter des erreurs en lisant ce que ceux qui ont migré feraient différemment.

Executive Summary

L'erreur est humaine, mais en matière de migration vers le cloud, vous pouvez éviter des erreurs en lisant ce que ceux qui ont migré feraient différemment.

Related

4 éléments à surveiller dans les angles morts de votre cloud

Ces dernières années, des milliers d’entreprises ont migré vers le cloud, et des milliers d’autres sont sur le point de le faire. Selon l’International Data Corporation (IDC), les dépenses mondiales pour les services de cloud public  vont augmenter de près de 20 % par an, pour atteindre plus de 195 milliards de dollars d’ici 2020. Cette même année, l’IDC prévoit qu’une application logicielle sur quatre sera proposée en tant que service sur Internet.

Malgré le battage médiatique et l’engouement suscité, les projets cloud ne se sont pas tous des réussites. Si vous prévoyez de migrer vers le cloud, il est toujours intéressant de connaître les erreurs de ceux qui s’y sont aventurés avant vous.

Voici cinq enseignements clés partagés par ceux qui se sont aventurés dans le cloud.

1. Préparez l’énoncé de votre mission d’entreprise

Bien sûr, le transfert de vos activités dans le cloud risque d’impressionner les actionnaires, et les médias risquent même de s’y intéresser. Mais à moins de présenter votre mission d’entreprise et les raisons et les objectifs qui vous poussent à passer dans le cloud, votre retour sur investissement risque de ne pas être à la hauteur de vos espérances.

Vous souhaitez augmenter la productivité ? Les offres de logiciels en tant que service permettent aux employés de faire tourner des programmes au sein de leur navigateur Web. Vous n’avez donc pas besoin de maintenir ces applications dans votre datacenter. Dans ce cas, votre mission pourrait être : « Nous allons transférer tout ou une partie de nos logiciels d’entreprise vers le cloud pour accroître la productivité. »

Vous espérez contrôler votre budget informatique, tout en réduisant les dépenses de votre entreprise ? Les fournisseurs d’infrastructure en tant que service (IaaS), tels qu’Amazon Web Services, Microsoft Azure et la plate-forme Google Cloud vous permettent de commander des serveurs virtuels selon vos besoins et de les configurer à distance.

Vous avez besoin d’un bac à sable pour permettre à vos développeurs d’écrire du code sans toucher aux applications stratégiques de l’entreprise ? Là encore, l’infrastructure en tant que service pourrait être une précieuse alliée.

Pour élaborer un énoncé de mission simple, il est nécessaire de bien comprendre l’environnement cloud et la manière dont il peut aider votre entreprise. Si vous ne parvenez pas à décrire votre mission, vous avez encore beaucoup à faire avant de vous lancer.

$195b

C’est, selon IDC, le montant des projets consacrés aux services de cloud public d’ici 2020.

2. Définissez des indicateurs de réussite clairs

Une fois que vous avez aligné vos objectifs informatiques sur ceux de l’entreprise, vous devez définir des indicateurs qui permettront de savoir si vous avez rempli votre mission.

Vous souhaiterez peut-être doubler la quantité d’appels vers vos centres, réduire vos coûts informatiques de 25 %, mettre vos applications sur le marché trois fois plus rapidement ou améliorer votre Net Promoter Score de 30 %. Les objectifs que vous définissez dans votre mission détermineront les indicateurs que vous utiliserez pour démontrer votre réussite.

3. Créez un plan d’attaque stratégique

Même si une migration vers le cloud est la solution, pour qu’elle soit une réussite, il est nécessaire d’avoir soigneusement planifié les opérations. Les migrations d’applications critiques ou l’abandon d’un datacenter physique au profit d’un centre virtuel sont loin d’être des points de détail. Si vous envisagez de migrer vos systèmes de gestion intégrée (ERP) vers un service cloud d’ici quelques mois, vous devrez revoir vos attentes.

Comme dans presque tous les domaines, la planification est essentielle. C’est pourquoi vous devez travailler avec vos équipes pour anticiper les actions à réaliser et les manières dont vos processus d’entreprise et l’expérience de vos clients pourraient changer.

The State of Application Delivery in 2017

The State of Application Delivery in 2017

4. Parlez à tous les intervenants

Pour réussir votre migration vers le cloud, vous devez connaître le point de vue de toutes les parties concernées. Par exemple, il est possible que certaines applications d’entreprise ne fonctionnent pas dans le cloud ou que vous ne puissiez utiliser que 80 % des fonctionnalités disponibles dans vos versions sur site. Ces 80 % sont-ils les plus importants ? Vos collaborateurs ont la réponse.

Demandez à vos équipes opérationnelles une estimation du temps nécessaire pour passer de vos systèmes ERP à un service cloud.

Votre équipe de sécurité s’inquiétera probablement du risque de compromission des données en raison de systèmes d’authentification faibles.

Votre service juridique vous signalera peut-être que certaines exigences réglementaires pourraient faire capoter votre plan de stockage des données client dans le cloud.

Il est évidemment préférable d’étudier ces aspects avant de passer à l’action.

TIl ne s’agit pas d’un changement en une étape, c’est une transition progressive.

5. Le passage au cloud ne se fait pas en une étape, c’est une nouvelle manière de faire des affaires

Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour faire passer toutes vos opérations dans le cloud. Vous n’êtes pas prêt d’obtenir une entreprise « 100 % cloud, 100 % du temps ». Il ne s’agit pas d’un changement en une étape, c’est une transition progressive.

Vous devrez sans aucun doute maintenir un environnement hybride, avec une partie de vos systèmes dans le cloud et une autre sur site, pendant une longue période. Dans certains cas, il sera peut-être plus logique de conserver certains éléments en interne de façon plus ou moins permanente. Le cloud a le pouvoir de transformer votre entreprise, mais vous ne pourrez en bénéficier que si vous avez bien réfléchi à cette migration et pris le temps de faire les choses correctement.

En résumé

C’est une bonne chose de vouloir transformer votre entreprise via le cloud. Cependant, ne vous précipitez pas au point de faire l’impasse sur l’élaboration d’une stratégie réaliste pour atteindre vos objectifs. Prenez le temps de réfléchir à votre mission et de définir des indicateurs. Impliquez toutes les parties concernées et essayez d’anticiper tout ce dont vous pourriez avoir besoin et de penser à tout ce qui pourrait mal tourner. Notez bien que vous allez être impliqué dans ce processus pendant de nombreuses années, en ajustant votre plan en fonction de l’évolution des capacités cloud au fil du temps.

Vous pourriez aussi être intéressé par

Les bonnes (et mauvaises) manières de dépenser votre budget de sécurité

Vous souvenez-vous du temps où nous louions des cassettes vidéo VHS, portions des Doc Martens et écoutions de la musique grunge à la radio ? Même si les années 90 semblent être un lointain souvenir pour la plupart d’entre nous, les datacenters de nombreuses grandes entreprises y sont encore bel et bien ancrés. Un nombre surprenant d’organisations informatiques récupèrent et analysent les journaux d’accès réseau comme en 1999.

Bien présenter les risques et la sécurité à votre conseil d’administration

C’est le grand jour. Vous devez faire un bilan de la sécurité de votre entreprise devant le conseil d’administration. Votre présentation est critique : la sécurité de votre entreprise, sa réputation et sa santé financière dépendent de vous. Les membres du conseil doivent comprendre les risques encourus par l’entreprise, et comment vous envisagez d’y faire face. Cependant, leur temps et leur niveau d’attention sont limités. Soyez bref, faites-leur bien comprendre l’importance du sujet.

Découvrez pourquoi votre budget de sécurité cible peut-être les mauvaises menaces

Utilisez-vous vos budgets informatiques intelligemment ?
Si vous dépensez la majeure partie de votre budget sécurité pour votre périmètre réseau au détriment de la sécurité et de la gestion des identités de vos applications, vous devrez peut-être devoir revoir les proportions.